Jurisprudence

Chronique de jurisprudence sur la fonction publique hospitalière

 

Dans le n° 106 - Juin 2018

Notification d'une sanction au dernier domicile connu d'un praticien hospitalier

La notification, au nom du praticien hospitalier et à l'adresse de l'établissement de santé, des décisions prises par les juridictions disciplinaires est présumée régulièrement effectuée à la date à laquelle il est établi que l'établissement a reçu le pli, sauf à ce que le praticien rapporte la preuve du contraire.

Lire la suite

Mots clés : Discipline

Dans le n° 106 - Juin 2018

Obligation pour l'administration d'accorder, à titre conservatoire, le bénéfice du plein traitement en l'absence d'avis de la commission a compter de l'expiration du délai imparti à la commission pour statuer, sauf impossibilité de recueillir cet avis

Lorsqu'un fonctionnaire demande qu'une maladie soit reconnue imputable au service et que la commission de réforme n'a pas rendu d'avis dans un délai de deux ou trois mois, l'administration doit placer, à titre conservatoire, l'agent en position de congé maladie à plein traitement, sauf si elle démontre qu'elle était dans l'impossibilité de recueillir l'avis de la commission de réforme.

Lire la suite

Mots clés : Maladie professionnelle

Dans le n° 106 - Juin 2018

Refus d'un praticien contractuel, employé en CDD, de se porter candidat à un emploi de praticien hospitalier similaire ou équivalent déclaré vacant

Le refus d'un praticien hospitalier contractuel de se porter candidat à un emploi titulaire est assimilable à un refus de contrat à durée indéterminée et le prive du droit à une indemnité de précarité.



Lire la suite

Mots clés : CDD

Dans le n° 105 - Mai 2018

Aménagements de la durée du travail

Quelles sont les possibilités et les limites d'action laissées aux établissements publics hospitaliers dans l'organisation des plannings de travail des agents ?

Lire la suite

Mots clés : Organisation du temps de travail, Temps de Travail

Dans le n° 105 - Mai 2018

Conciliation du suivi d'une formation avec l'emploi de l'agent

Quelles sont les limites opposables à l'agent autorisé à travailler à temps partiel pour suivre une formation qui conteste le planning de travail proposé par son employeur ?

Lire la suite

Mots clés : Abandon de poste

Dans le n° 104 - Avril 2018

Recrutement d'un fonctionnaire hospitalier en position de disponibilité

Un fonctionnaire hospitalier en position de disponibilité ne peut être recruté directement par un autre établissement par la voie du changement d'établissement sans avoir été préalablement réintégré dans son établissement d'origine.




Lire la suite

Mots clés : Recrutement

Dans le n° 104 - Avril 2018

Abandon de poste et radiation de l'agent contractuel

Si l'agent ne prend pas ses fonctions malgré la mise en demeure, il est réputé avoir voulu rompre le lien avec le service et s'expose à une radiation, sauf circonstances particulières interprétées strictement par la jurisprudence.

Lire la suite

Mots clés : Contractuels, Radiation

Dans le n° 104 - Avril 2018

Astreinte et durée équivalente

L'astreinte et la durée équivalente ne répondent pas aux mêmes critères. A qualifier d'astreinte une période en réalité soumise à un régime d'équivalence, l'Administration s'expose à devoir régulariser rétroactivement la situation financière de l'agent concerné et à lui verser un arriéré d'heures supplémentaires.


Lire la suite

Dans le n° 103 - Mars 2018

Garantie de l'agent au sens de la jurisprudence "Danthony"

En l'absence de majorité sur la proposition de sanction proposée par l'administration employeur, le fait, pour le Président du Conseil de discipline de ne pas mettre au vote les sanctions du premier groupe de l'article 81 de la loi N°86-33 du 9 janvier 1986 ne prive pas le fonctionnaire d'une garantie au sens de la jurisprudence dite " Danthony " du 23 décembre 2011.

Lire la suite

Mots clés : Discipline

Dans le n° 102 - Février 2018

Mise en disponibilité d'office pour raison de sante : gare a la procédure !

Le placement d'un fonctionnaire en disponibilité d'office pour raison de santé à l'issue de douze mois consécutifs de congés de maladie ordinaire ne peut intervenir que si le comité médical a été préalablement saisi.

 



Lire la suite

Mots clés : Congés

recevoir la newsletter