Edito

Les points de vues et perspectives sur les ressources humaines du secteur sanitaire, social et médico-social

 

Dans le n° 12 - Décembre 2009

L'hôpital verdit !

L'année 2009 concrétise le Grenelle Environnement lancé en 2007 par l'adoption de la première loi déterminant les objectifs de l'État dans le domaine environnemental, et par là même les établissements de santé. Le défi à relever est clair : intégrer l'environnement. La loi du 3 août 2009 est assortie de nouvelles obligations à respecter à l'issue desquelles des engagements ont été définis dans la convention du 27 octobre 2009 signée entre les fédérations hospitalières FHF et FEHAP, et le gouvernement.

L'hôpital doit désormais se positionner en modèle de l'intégration de l'environnement dans la conduite de ses projets, ses pratiques, ses programmes dans un objectif de développement durable. La convention établit six nouveaux principes directeurs devant guider tout établissement : évaluer objectivement la performance en matière de développement durable, intégrer les enjeux du développement durable dans les pratiques professionnelles des acteurs de santé, prendre en compte systématiquement ces enjeux dans l'évaluation des projets et dans les processus de décisions, amplifier les programmes de formation et les actions de sensibilisation aux enjeux et aux projets de développement durable, intégrer des critères de performance développement durable dans le management et envisager le développement durable des établissements au niveau de leur territoire d'installation et d'influence.

Lire la suite

Dans le n° 11 - Novembre 2009

Un lien pour garder le lien

Ce numéro spécial de SANTE RH, partenariat avec le CNG, est l'occasion de dresser un bilan des deux premières années d'existence de l'établissement dont la loi " Hôpital, Patients, Santé et Territoires " (HPST) récemment promulguée amplifie les missions.

Créé en 2007, le CNG, établissement public pionnier du secteur hospitalier public en matière de gestion individualisée de la carrière des personnels de direction et des praticiens hospitaliers, s'impose désormais comme un acteur essentiel et dynamique, résolument engagé dans la modernisation de l'approche et de la gestion des ressources humaines.

Lire la suite

Dans le n° 10 - Octobre 2009

A vos masques, etc.

" Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés * ". Et chacun de s'interroger sur le quand et le comment arrivera son tour d'être frappé par cette pandémie grippale que l'on voit arriver de tellement loin que l'on est presque déçu de sa relative innocuité, du moins pour l'instant (80% des français ne la craignent pas **). Alors tout ça pour ça, en d'autres temps on aurait parlé de " pschitt ". Chronique d'une catastrophe annoncée où nos peurs en temps de crise doivent trouver un exutoire facilement identifiable : les extras terrestres pendant la guerre froide, la peur millénariste au passage de l'an 2000...

Si l'on évacue la thèse du " regardez ce que fait ma main gauche pendant que ma main droite fait autre chose ", on pourra tirer au moins trois enseignements du phénomène " pandémie grippale " en matière de gestion des ressources humaines :

Lire la suite

Dans le n° 9 - Septembre 2009

QUEL " STATUT " POUR LES PERSONNELS DES HÔPITAUX PUBLICS ?

C'est la RENTREE ... et on court de réformes en réformes ... Certains de s'en inquiéter et d'autres de s'en réjouir.

Et parce que les rentrées restent immanquablement l'occasion de faire des bilans, chacun s'abandonne à son analyse de la situation ...

Lire la suite

Dans le n° 8 - Juillet 2009

HPST : la fin et les moyens

La loi HPST n'aura été abordée dans le grand public qu'une fois le titre 1 du texte voté à l'Assemblée Nationale. Le débat s'est cristallisé autour de l'expression du Chef de l'Etat, tendant à faire du directeur " un vrai patron " pour l'hôpital. Une partie des finalités de la réforme, à savoir la définition même de la raison d'être de l'hôpital, de ce qui entre dans le domaine concurrentiel et de ce qui ne peut l'être du fait de la spécificité de la mission publique, a été occultée. Les échanges se sont donc plutôt focalisés autour des outils mis en oeuvre notamment dans l'articulation des pouvoirs internes à l'hôpital. Ces outils n'étaient en fait que la conséquence du choix sociétal opéré par le législateur.

Les médias n'ont pas recherché à faire intervenir les représentants des cadres de direction sur la cohérence de la réforme. C'est d'autant plus dommage, que certains avaient porté quelques unes des grandes orientations reprises ensuite par le texte. La réflexion aurait pu porter sur la réponse aux besoins de la population et sur le fait que ceux-ci ne peuvent uniquement s'appréhender au niveau des instances de l'hôpital mais requièrent aussi un arbitre régional. On aurait aussi pu s'attendre à une réflexion autour de la notion de service public hospitalier, sur le fait que si celle-ci se justifie par les missions remplies par l'hôpital, elle ne peut se maintenir que pour autant que les capacités de la solidarité de la collectivité nationale le permettent. La communication et les interventions ont été surtout consacrées à la nécessité de conserver la nomination nationale des directeurs et à veiller à ce que la position de recherche d'activité soit strictement encadrée.

Lire la suite

Dans le n° 7 - Juin 2009

L'ADRHESS (Association pour le Développement des Ressources Humaines dans les Etablissements Sanitaires et Sociaux) : Un nouveau projet pour des Responsables Ressources Humaines en quête de repères

Depuis maintenant plusieurs années, à l'hôpital, se mettent en place des réformes qui bouleversent, de manière parfois radicale, la gestion des ressources humaines.

- Au début des années 2000, la RTT a été appliquée sans que les organisations de travail aient pu être véritablement repensées et avec d'autant plus de difficultés qu'elle intervenait dans un contexte déjà marqué par la pénurie de personnel soignant.

Lire la suite

Dans le n° 6 - Mai 2009

En amont, toutes !

La réduction inéluctable du nombre de médecins de proximité (généralistes libéraux en particulier) doit conduire les établissements de santé à repenser leur stratégie.

Celle-ci a longtemps été hospitalo centrée ; autrement dit concentrée sur leur offre de soins. Plus récemment, du fait de la mise en oeuvre d'un nouveau mode de financement, l'accent a été mis sur l'aval des séjours courts, concernés par la tarification à l'activité.

Lire la suite

Dans le n° 5 - Avril 2009

Les ressources humaines face à la crise : variable d'ajustement ou variable stratégique ?

Chronique d'une catastrophe annoncée, et de plus en plus redoutée, la crise financière renverse tout sur son passage, et oblige le simple citoyen, comme le professionnel de santé à revoir ses projets, reconsidérer, à la marge pour l'instant, ses modes de vie et d'organisation, voire son proche avenir. Sans même parler de prospective, la prévision n'a plus la côte et l'horizon lointain est désormais celui du très court terme.

Dans ce contexte en recomposition permanente, comment ne pas imaginer les effets dévastateurs de cet évènement sur un système de santé qui peine à se réorganiser et à trouver un sens aux réformes proposées par les pouvoirs publics ? Comment ne pas s'inquiéter aussi des " pertes de sang froid possibles " des dirigeants hospitaliers pressés à réduire dans l'urgence la dépense, en allant au plus simple et au plus visible, en " taillant dans la masse salariale " et en supprimant des postes, en réduisant " la voilure formation ", en pratiquant des " politiques de jeunismes " au recrutement. C'est un peu comme vouloir maigrir en réduisant prioritairement sa masse musculaire...

Lire la suite

Dans le n° 4 - Mars 2009

éditorial

Après deux semaines de débats, l'Assemblée Nationale a adopté le titre 1 du projet de loi " Hôpitaux, Patients, Santé et Territoires ".

Ce titre 1 comporte 13 articles et s'inspire du vaste mouvement de réflexion et de concertation sur l'hôpital mené en 2008.

Lire la suite

Dans le n° 3 - Février 2009

Pour une fonction RH rénovée

Le 9 octobre dernier, lors d'un forum consacré à la T2A, les intervenants n'ont pas manqué de souligner, à un titre ou un autre, l'importance de la gestion des ressources humaines dans un contexte de tarification essentiellement forfaitaire (les GHS représentent parfois 70% des financements de l'Assurance Maladie aux établissements).

Au cours du forum, le président de la commission d'évaluation de la T2A met en exergue, d'ailleurs sans ménager les responsables hospitaliers, l'impérieuse nécessité d'une productivité accrue dans le secteur public. De son côté, le président de la Fédération Hospitalière de France met en garde contre la réduction de l'emploi hospitalier à des fins strictement budgétaires, ce qu'il considèrerait comme un échec de la T2A. Une directrice d'hôpital public et un directeur d'ARH évoquent, tour à tour, la nécessité d'intéresser et fidéliser le corps médical sur des bases contractuelles, pour assurer la pérennité des investissements en formation médicale et en matériels coûteux.

Lire la suite

recevoir la newsletter